Projets

 

 

 

PIAK AveyRené

 

 

 

 

PIAK AveyRené : Florian Nastorg, Julien Gineste : saxophones / Bertrand Fraysse : batterie / René Duran : voix

 

 

 

PIAK AveyRené est la rencontre de PIAK, trio acoustique improvisatoire basé à Villefranche de Rouergue et René Duran, homme et artiste multiple vivant à Rodez. Les musiciens de PIAK ont désiré élargir le trio le temps d’une création en invitant René et sa voix, non pas « sur » mais « dans » la musique de PIAK.

 

 

 

 

 

C’est d’abord une histoire humaine, des amitiés et un mouvement créatif collectif ancrés dans un territoire : le Rouergue. PIAK est un groupe issu de la très vivace scène alternative de Villefranche de Rouergue en Aveyron. Ses trois membres ont pris part à l’existence du collectif Alternative Rouergate dès ses débuts en 2004 et se sont croisé dans de nombreux groupes (le glyptodon, 75 bulbes, DUX, la création « Electric Yaplûka Big Band » avec la Fanfare d’Assier, Bertrand Fraysse Ensemble, Bartàs). C’est dans ce contexte qu’ils rencontrent René Duran. Tous les quatre se côtoient régulièrement depuis dix ans au gré des concerts, performances et expositions des uns et des autres. De son côté, René affirme toujours son soutien à l’action et l’engagement sincères du collectif Alternative Rouergate. Avec PIAK, René ne se positionne pas systématiquement comme chanteur, il peut endosser le rôle d’accompagnateur. Il devient le quatrième instrument, traverse librement la musique du trio, navigue à l’instinct, sans restriction. Le texte, improvisé ou pioché dans les bagages, est tantôt mis clairement en avant, tantôt fondu dans la matière sonore. René chante en occitan, commente l’instant en français, chronique sa rencontre avec PIAK au moment même où elle existe, dans le jeu. Cette approche trouve un écho dans la musique de PIAK, trio sans chef où chaque voix s’entremêle au service du son collectif. Ainsi, René est le bienvenu comme parleur libre, hors-cadre.

 

 

 

RENE DURAN

 

Dans son livre Entourage, René se présente à l’occasion d’une auto-interview comme « […] un peu écrivain, un peu musicien, un peu plasticien, un peu critique, un peu journaliste, un peu théâtreux, un peu animateur ».

En 1993, il forme NOVEL OPTIC avec le percussionniste Papillion, un duo de « rock minimal occitan » dans lequel se mêlent anecdotes, chansons occitanes, chansons courtes dadaïstes et pulsations de ferraille sur des textes de Jean Boudou, Henri Mouly, Jean-Marie Pieyre, Paul Gayraud. Il a croisé entre autres les artistes de l’école de Rodez et Nice (Ben, Michel Battle, Laurent Sagne, Christian de Cambiaire, Jean-Jacques Valenkak…), des musiciens de jazz et de musique improvisée (Bernard Lubat, Archie Shepp, Benat Achiary, Michel Doneda, Jean-François Prigent…) et a joué du saxo de gosse avec Louis Sclavis !

René Duran évolue simultanément sur les fronts de l’Art Approximatif et Négligé, la chronique sportive, la musique expérimentale, la question occitane.

 

 

Il a publié :

 

D’après moi (Ecoute voir - 1995)

 

Proximité (Elvis Godard - 1997)

 

Entourage (Lesalonreçoit - 2001)

 

L’organisation de mon jeu où je ne demandais pas à faire des expositions d’art plastique et où je participais à toutes celles qu’on me proposait à condition de ne pas avoir à payer de l’argent pour ça (R.R.écritures – 2009)